mercredi 23 avril 2008

Ode à la Mélancolie


Ode à la Mélancolie en musique

A la Mélancolie ...

Ne te souviens tu pas de ces bonheurs d’avant,
Quand tu dirigeais mes pas dans tes pensées fleuries,
Et qu’au détour de ma vie j’entendais en silence,
Les musiques dans ton cœur, qui m’inventaient ma vie ...

Même si la pluie est grise en ce petit matin,
Il y a toujours ton cœur que j'entends dans le mien.
Même si tu te lasses un peu de mes rêves de toi,
Ils te seront toujours fidèles parce qu’ils t’aiment comme je t’aime,
Parce que même s'ils te surprennent moins aujourd’hui,
Ils vibrent un peu encore en moi comme dans un château de rêves,
Et que même s'il y a des moments de rien, il y a la vie ...

Texte et musique de Sacha M

Illustration de Giorgio de Chirico - Melancholy and Mystery of a street -

vendredi 11 avril 2008

Valse de Printemps

Valse Romantique en musique

A la lisière du Printemps j’ai senti frémir mon âme ...

Une forêt de mots venait à moi soudainement, me rejoindre dans le creux de mes rêves, et là, allongé au bord de la rivière, j’ai tendu mon bras dans l’eau claire, comme pour me rappeler à moi même des parfums doux et tendres…

J’ai fermé les yeux un long moment, et puis s’est venu, le paradis blanc, le froid de l’eau a gagné mes entrailles, et puis s’est venu au cœur soudainement, j’étais loin du monde et j’ai rejoins ainsi, sans plus tarder, les jardins de l'enfance ...

Là, je voulais que le bruit du monde s’arrête, juste écouter une douce musique de Schubert m’emporter dans le ciel, tressaillir de bonheur, rester intact et vaciller dans le vide de mon âme à cet instant rêvé, le cœur dans les étoiles …

Texte et musique de Sacha M

Illustration de E. Munch - The Dance on the Shore

mardi 1 avril 2008

Mélodie pour Manon


A Manon ... Mélodie pour Manon (et aussi une version courte )

... C'est l'histoire de deux histoires...
Au commencement il y a eu le ciel et la mer...

... Et puis Manon est arrivée, avec ses rêves étoilés.
Elle avait fait un rêve qui lui autorisait tous les voyages de la terre.
Manon avait découvert un endroit caché des hommes, un refuge express, une couleur sans nom, faite du silence bleu de la mer. Quelque chose en elle sommeillait paisiblement, bercé par des vents lointains imaginaires qui murmuraient à Manon des légendes anciennes.

Un bus s'est arrêté à hauteur des premiers voyageurs.
Manon est montée dedans... Le soleil était très jaune...
Et Manon a trouvé une place à mes cotés pour l'écouter...
Texte et musique de Sacha M

illustration de Salvador Dali - Paysage aux papillons