mardi 14 octobre 2008

Eclat de Verre

L'Eclat de Verre en musique

Manon cherchait vainement à approcher sa vie,
Emprunter son enfance pour succomber ainsi à l'ivresse infini des choses qui passent et ne reviennent plus,
Sentir tressaillir en elle les étoiles et basculer ainsi dans le vide des âmes en peine,
Réfléchir au sens de sa vie et se perdre ainsi dans les rues de la ville,
Rien dire mais juste entendre le silence qui suit les bruits,
Emporter auprès d'elle un oiseau qui s’envole dans le ciel de l’hiver ...

... Puis s’asseoir sur un banc, tout auprès de sa mélancolie,
Entendre des musiques anciennes et décorer de rêves les chemins gris et blancs,
Se rappeler encore d'hier comme un éclat de verre,
Et que, comme le vent d'hiver réveille le printemps,
La vie emporte aussi le rire des enfants ...

Texte et musique de Sacha M

Illustration de Yves Tanguy

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Une musique toute en douceur et en retenue. Il s'en dégage une sorte d'exquise pudeur qui repose avec bonheur le coeur et l'âme. Merci Sacha pour tous ces beaux instants.

Musimil a dit…

Une musique toute en douceur et en retenue. Il s'en dégage une sorte d'exquise pudeur qui repose avec bonheur le coeur et l'âme. Merci Sacha pour tous ces beaux instants/
Jean-Pierre (Alias Musimil)

Sacha Menny a dit…

Ci après un commentaire que j'ai eu sur Yahoo Questions/Réponses ... et qui est particulièrement riche en enseignement alors voilà, tout simplement ....

"Me revoilà sur Y!Q/R, pour peu de temps sans doute... En tout cas j'ai écouté ta composition fort jolie :)

Je me souviens bien des précédentes (une ballade en sol et quelque chose en ré) que je préférais peut-être, peut-être plus créatives et entraînantes. Mais celle-ci a aussi son inventivité, notamment dans les harmonies (les petites appoggiatures de la main gauche sont intéressantes) et la ravissante modulation majeure de la fin.

Comme toujours, on ne regrette finalement que cela ne soit pas plus long ! Car on ne s'en lasserait pas. Lance-toi dans la variation, tu as de très jolis thèmes donc il ne faut pas hésiter, même si au début cela semblera répétitif...
Par exemple, sur ce thème-là, tu peux déjà créer un contrepoint par-dessus (en tierces par exemple), ou bien reprendre le thème en montant au lieu de descendre dès les premières notes, tout en gardant le rythme, ou encore faire varier la main gauche soudainement et compléter par une sorte d'impro à droite qui garderait l'esprit mais en rajoutant des notes (style impro jazz mais dans ton propre style), créant ainsi une sorte de transition que tu pourrais rattacher à un nouveau thème... et puis tu peux aussi utiliser ta modulation pour faire venir subitement un autre thème qui rejoindra le premier par la suite... je suis sûre que tu sauras avoir plein d'idées !

En tout cas merci pour ces quelques minutes de détente, pour ma part je retourne à mon boulot. Bonne continuation et à bientôt j'espère :)"

Merci pour la lumière
Sacha

PICAVET-DEMARCQ a dit…

Quelle sensibilité! Magnifique!

Marion.